Feb 072009
 
À tout ceux qui ont fait de la publicité pour du lait en poudre en Afrique, à tous ceux qui ont breveté des médicaments contre le sida, à tout ceux qui touchent des millions et licencient des milliers de salariés, à tout ceux qui ont collaboré sous le régime de Vichy, rassurez-vous vous n’avez rien fait qui ne mérite que l’on s’y attarde car vous étiez dans la légalité. Vivez sereinement, les gens qui ont le pouvoir en France ne viendront pas gâcher votre vie comme vous l’avez fait à d’autres. On arrive à cette conclusion si l’on analyse les réactions de M. Copé et M. Sarkozy sur l’affaire Kouchner. Je ne m’appuie pas sur le fond de l’affaire mais les arguments employés tant par le président du groupe UMP à l’assemblée que par le président de l’UMP de la République. Leurs deux discours de défense du ministre d’ouverture ont été des copies conformes, si l’on prend celui de M. Sarkozy :
Monsieur Kouchner n’est accusé de rien d’illégal dans ce livre et il n’y a donc pas de quoi s’inquiéter
Il y avait une légère variante pour M. Copé qui réagissait avant la parution du livre :
Si rien d’illégal n’est révélé, M. Kouchner ne doit pas être inquiété
Voilà, je n’ai pas envie de faire long, les limites de la moralité sont fixées par le cadre légal et tout ce qui reste dans le cadre légal n’est pas condamnable moralement. Tueurs de bébés africains, tueurs de malades du sida, briseurs de vie, complices de génocide, vous voilà rassurés sur votre moralité.

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)