Dec 012011
 

J’ai cofondé la société INL en 2004. Renommée en 2009 EdenWall, suite à une levée de fonds et un changement de métier, le nouveau business model de la société fut la commercialisation d’appliances de sécurité basées sur le logiciel libre NuFW que j’avais initié en 2003. NuFW, couche logicielle ajoutant l’authentification des flux à Netfilter, est resté le moteur technologique de la société mais n’était pas d’un accès facile car nécessitant des compétences bas niveaux pour son déploiement. Nous avons donc distribué sous licence libre des briques complémentaires à partir de 2005. Nulog, projet d’analyse de journaux, que j’avais commencé en 2001 et Nuface, interface de configuration de politiques de filtrage en 2005. La conclusion de cette démarche d’ouverture a été NuFirewall, une solution autonome de pare-feu basée sur les briques EdenWall qui a été distribuée en 2010. Il s’agissait d’une version libre des appliances EdenWall distribuée sous forme d’une distribution indépendante publiée sous licence GPL. L’idée des fondateurs était d’avoir une structure de produits similaires à une offre comme celle de VirtualBox avec une distribution sous double licence : une solution libre convenant au plus grand nombre et une version avec des fonctionnalités Entreprise.

Suite à un enchainemenent d’événements malheureux, la société EdenWall a fait faillite en courant d’année 2011. Les différents logiciels libres se sont alors retrouvés orphelins. La FSF en relation avec une partie des anciens développeurs de la société a décidé de coordonner les efforts pour la reprise des différents logiciels libres. Je m’étais battu pour la publication de ses briques et solutions et je me suis donc montré très enthousiaste quant à l’idée de remonter un site hébergeant ce qui avait été publié sous licence libre. C’est ce que j’exprime dans la citation reprise dans le communiqué de presse de la FSF.

Cc’est toutefois la majeure partie du code de la société EdenWall qui a été publié. Cette publication est peut-être valable au point de vue juridique comme expliqué dans le communiqué de la FSF mais elle ne reflète en rien mon positionnement moral personnel. Je ne cautionne donc pas cette publication globale mais uniquement la reprise des projets NuFW et NuFirewall et de manière plus globale du code qui avait déjà été publié sous licence libre par EdenWall.

May 042009
 
Bon, oui c’est vrai, je n’ai pas grand chose à dire là dessus. Alors, je laisse la parole à ceux qui savent l’utiliser : Partager n’est pas voler de La Quadrature du Net. Si l’on considère les propos de notre ministre de la culture “ce qui compte c’est l’avenir de l’industrie”, il est facile d’avoir un majorant du prix de la liberté du peuple français dans son entier : c’est le chiffre d’affaire des industries “culturelles”.
Feb 072009
 
À tout ceux qui ont fait de la publicité pour du lait en poudre en Afrique, à tous ceux qui ont breveté des médicaments contre le sida, à tout ceux qui touchent des millions et licencient des milliers de salariés, à tout ceux qui ont collaboré sous le régime de Vichy, rassurez-vous vous n’avez rien fait qui ne mérite que l’on s’y attarde car vous étiez dans la légalité. Vivez sereinement, les gens qui ont le pouvoir en France ne viendront pas gâcher votre vie comme vous l’avez fait à d’autres. On arrive à cette conclusion si l’on analyse les réactions de M. Copé et M. Sarkozy sur l’affaire Kouchner. Je ne m’appuie pas sur le fond de l’affaire mais les arguments employés tant par le président du groupe UMP à l’assemblée que par le président de l’UMP de la République. Leurs deux discours de défense du ministre d’ouverture ont été des copies conformes, si l’on prend celui de M. Sarkozy :
Monsieur Kouchner n’est accusé de rien d’illégal dans ce livre et il n’y a donc pas de quoi s’inquiéter
Il y avait une légère variante pour M. Copé qui réagissait avant la parution du livre :
Si rien d’illégal n’est révélé, M. Kouchner ne doit pas être inquiété
Voilà, je n’ai pas envie de faire long, les limites de la moralité sont fixées par le cadre légal et tout ce qui reste dans le cadre légal n’est pas condamnable moralement. Tueurs de bébés africains, tueurs de malades du sida, briseurs de vie, complices de génocide, vous voilà rassurés sur votre moralité.
Jan 092009
 
Parfois, on a l’impression d’être poursuivi.Si l’on en croit ce mail (publicité désastreuse de ms dans la rue : agissons !), la campagne pour l’offre promotionnelle Office semble avoir repris. Comme c’est l’époque des soldes, il n’y a rien de bien étonnant à cela. C’est facile pour Microsoft de casser les prix quand on fait plus de 90% de bénéfice sur un produit. J’arrête là la digression. Je disais donc que je me sentais poursuivi. La raison en est la suivante. La campagne de publicité pour Office est mondiale (ce qui confirme que l’aire de répartition du pigeon est une des plus étendues). J’en tiens pour preuve qu’en me connectant innocemment à amazon.com, je suis tombé sur la version américaine de la publicité :
Pub Office sur amazon.com

Pub Office sur amazon.com

On peut donc faire des économies de fous en s’offrant Office à $74.99. Attendez ! $74.99 mais ça fait 54.73 €. Il fallait donc s’y attendre, l’offre magique de Microsoft en France est bien en deça de l’effort commercial consenti aux Etats-Unis. On pourrait donc modifier le slogan pour dire “Achetez en France et perdez 24,26 €”. D’un côté, au vu de la crise outre-atlantique un prix plus bas est peut-être nécessaire. Américain, américaine, courage, des solutions à la crise existent :
Why not to buy Office

Why not to buy Office

Dec 262008
 
L’article sur le fabuleux agenda LCL gratuit la première année et bien cher la deuxième connait en cette fin d’année 2008 un succès retentissant. Pour vous en persuader, voici l’analyse des statistiques sur cet article :

Statistiques de consultation LCL/Publibanque

Comme on peut le voir, il y a une explosion en fin d’année. Ceci s’explique facilement, un grand nombre de personnes constatent un prélèvement “publibanque” de 24,90€ sur leur compte sans comprendre de quoi il s’agit. Or l’article du blog apparait en deuxième page de google pour la recherche publibanque et de nombreuses personnes parviennent donc sur ce blog avec cette recherche. Au titre des nouvelles “réconfortantes” sur le front de cette arnaque, on a :
  • Passage de 18€ à 24,90€ du prélèvement
  • Societe.com nous apprend que la société publibanque a été radiée
Ce dernier point est assez inquiétant, comment est-il possible qu’une société morte parvienne à réaliser des prélèvements ? et dans ce cas, qui touche l’argent ? Comme quoi, ceux qui avaient tiré comme conclusion de la crise qu’un bon banquier est un banquier mort, se sont trompés : Même radiée, la société Publibanque vous pique encore votre argent.
Nov 292008
 
Un article du monde.fr relate la rencontre de notre président avec le président soudanais:
La décision de Nicolas Sarkozy de rencontrer, samedi 29 novembre au Qatar, le président du Soudan, Omar Al-Bachir qui est menacé d’un mandat d’arrêt de la Cour pénale internationale (CPI) pour “génocide” au Darfour, a semé le trouble chez les organisations non gouvernementales (ONG) de défense des droits de l’homme.
Je cherche des excuses, mais je ne vois rien, la seule idée qui me sois passée par la tête est d’imaginer notre président en train de remplir un album photo Panini intitulé “Dictateur et criminel contre l’Humanité”. Après Khadafi, Poutine, Hu Jintao et maintenant Omar Al-Bachir, Nicolas Sarkozy doit avoir un des albums les mieux remplis de la planête. Mais qu’est ce que j’ai mal à ma France.
Nov 132008
 
Étant à cours d’idée, j’ai soumis la contre publicité Openoffice.org à la sagacité des lecteurs de Linux en postant un journal.
Il est remonté plusieurs idées intéressantes. L’une des idées principales a été de rendre le message plus explicite et d’éviter tout sexisme. L’essai suivant règle les deux points :
Offrez des cadeaux

Offrez des cadeaux

On m’a aussi proposé une version plus geek :
Offrez des cadeaux à votre PC

Offrez des cadeaux à votre PC

Voilà, je mets à disposition le XCF pour ceux qui veulent construire sur cette base : pub-openoffice.xcf Merci à tous pour les nombreux retours !
Nov 092008
 
Microsoft réalise en ce moment une campagne publicitaire annonçant une offre promotionnelle sur la suite office. Le slogan est :
Offrez office à votre PC
et cela pour la somme modique de 79€. C’est comme vous voulez, si vous voulez claquer une fortune pour faire plaisir à votre ordinateur, vous pouvez toujours le faire. Personnellement, je pense qu’il y a mieux à faire :
Publicité openoffice.org

openoffice.org, c'est libre et gratuit

Hé oui, Openoffice.org c’est libre gratuit, ça fait tout ce que doit faire une suite bureautique et même plus. Alors faîtes comme moi, consacrez cette argent à faire plaisir à vos proches !
Sep 082008
 
Tout est parti d’un caprice de mon ordinateur fixe :
Si tu me rebootes ou si tu m’arrêtes, je ne me rallumerais que dans 24h
Après avoir tenté de raisonner à coups de tournevis, je lui ai dit :
Babe, I’m gonna leave you
Ce qui donne en français :
Je file t’acheter un successeur !
Je cours donc guerrier à montgallet pour aller dénicher un nouveau PC. Mon choix se porte sur un montage à base d’une carte mère Asus P5Q et d’un processeur Intel  E8500. Confiant après avoir ubuntuifié un certain nombre de machines récentes sans me poser la moindre question, je n’ai même pas vérifié la conformité des composants. Le plaisir de la surprise n’en a été que plus grand. La carte réseau n’est pas reconnue, heureusement il y a cette page qui indique la marche à suivre. Pour info, le noyau 2.6.27 supportera la carte en natif mais le pilote est noté comme expérimental (il faut activer “Atheros L1E Gigabit Ethernet support” dans la liste des cartes Gigabit). Les disques ne sont reconnus que si l’on sélectionne AHCI comme mode de présentation des disques par le BIOS. Enfin pour avoir des informations par lm-sensors sur la carte mère, il faut tout d’abord au moins la version 0.72 et un noyau 2.6.25. La fin de l’astuce est sympathique : sudo modprobe w83627ehf force_id=0x8860 En bref, il suffit de dire au noyau que
Mais si ! tu n’as pas été présenté mais je le connais. Fait lui confiance, c’est un ami.
Pour ce qui est des infos CPU, il suffit d’avoir un noyau supérieur à 2.6.25 pour récupérer ce qu’il faut. Bref, ça a été un grand moment de revival du début des années 2000 ! Cependant, si l’on regarde de plus près :
  1. Je n’ai passé qu’une soirée sur le problème et pas une semaine complète. Merci les forums et les utilisateurs plus nombreux et compétents.
  2. Le matériel utilisé est vraiment récent et il est déjà supporté dans Linux alors qu’il aurait fallu plus d’un an auparavant
  3. Les pilotes ont été poussés par les fabricants dans le noyau (si l’on excepte la puce winbond où les specs n’ont pas l’air d’avoir été reçue par les développeurs).
Il y a donc une amélioration notable grâce à une accélération notable de l’arrivée des nouveaux pilotes dans le noyau et un support par les forums et les blog bien plus efficace qu’avant.
Sep 032008
 
Chrome, je pense que presque tout le monde le sait, est le nouveau navigateur développé par google. Il est rapide, sécurisé, simple d’utilisation et surtout pratique pour Google ! Si l’on prend la peinde de lire la licence de Chrome (qu’il est nécessaire d’accepter pour utiliser le logiciel) on découvre des choses hallucinantes :
Vous conservez les droits d’auteur et tous les autres droits en votre possession vis-à-vis du Contenu que vous fournissez, publiez ou affichez sur les Services ou par le biais de ces derniers. En fournissant, publiant ou affichant le contenu, vous accordez à Google une licence permanente, irrévocable, mondiale, gratuite et non exclusive permettant de reproduire, adapter, modifier, traduire, publier, présenter en public et distribuer tout Contenu que vous avez fourni, publié ou affiché sur les Services ou par le biais de ces derniers.
Comment dire simplement, vous donnez un droit d’usage illimité à Google sur l’ensemble des documents et textes passant par le navigateur. Imaginons par exemple que JK Rowling envoie la suite cachée de Harry Potter par webmail à son éditeur en utilisant Chrome. Elle accorde donc gratuitement à google le droit de traduction, publication de l’ouvrage. Pratique ! Mais rassurons-nous en lisant la fin de cette article 11.1 :
Cette licence a pour seul but de permettre à Google d’afficher, de distribuer et de promouvoir les Services et peut être révoquée pour certains Services, selon les dispositions des Conditions supplémentaires applicables à ces Services.
Je suis tout rassuré d’un coup.